Défense de la langue française   
Allocution Assemblée générale DLF
Le 17 mars 2001 au Sénat

L’assemblée générale ordinaire de DLF s’est tenue le 17 mars 2001, au Sénat, sous la présidence de Mme Brigitte Level. Nos administrateurs sortants, le Pr Pierre Arhan, MM. Jean-Pierre Colignon, Marceau Déchamps, Pierre Edrom, Christophe Faÿ, Albert Salon ont été réélus, et nous avons eu aussi le plaisir d’accueillir parmi les administrateurs Mme Claire Goyer et M. Romain Vaissermann.
approuvé à l’unanimité, le rapport moral, présenté par la secrétaire générale, annonçait l’augmentation importante des effectifs (340 adhérents et abonnés de plus en 2000) — en particulier, grâce à Bernie de Tours (36 adhésions) — et soulignait les nombreuses activités menées au sein de l’association. Nous ne citerons ici que la conclusion : « Pour que notre langue reste belle, il faut d’abord qu’elle continue d’exister. Dites à tous ceux qui s’attristent des mauvaises liaisons et des accords erronés, des fautes d’orthographe horrifiantes..., dites-leur que – de plus en plus souvent, hélas ! – la langue des entreprises françaises devient la langue anglaise. Mais, pour terminer sur l’espoir, dites-leur aussi que la saturation approche : des syndicats nous alertent, des jeunes se rebiffent... Nous sommes là pour les aider et pour les accueillir. Il faut donc encore lutter, avec ténacité, et lutter tous ensemble. »

Après le rapport financier présenté par notre trésorier, Henri Deniau, et approuvé à l’unanimité, le professeur Pierre Arhan, responsable des sections, présenta une carte de France et un graphique représentant l’implantation des sections et leur importance, et indiqua celles qui sont très actives et celles qui le sont moins.
Marceau Déchamps, vice-président, dressa le bilan des activités concernant l’application de la loi du 4 août 1994 et insista pour que les adhérents se mobilisent davantage pour observer et avertir l’association des manquements ou des abus qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne.
Marc Favre d’Échallens annonça la publication du livre sur l’état de la langue française et remercia tous les adhérents qui avaient adressé des informations. Françoise de Oliveira confirma le succès grandissant du Plumier d’or : 6 300 candidats, dont près de la moitié grâce à la mobilisation de plusieurs sections. Elle annonça notre nouveau concours, La Plume d’or, destiné aux étudiants étrangers des Alliances françaises (1 000 candidats).
Parmi les nombreux participants, étaient venus de province : Mmes Nicole Blanc, Monique Janin, Liliane Legros, Nicole Lemoine, Thérèse Pariente, Charline Roy-Haag, Danielle Tournaud, Monique Tissier, M. et Mme Roger Beauclair et leur fils Gérard, M. et Mme Maurice Brunold, M. et Mme Jean Perrin, MM. Lucien Berthet, Michel Crozier, Pierre Doucet, Pierre Grandin, André Renaudat, et Bernie de Tours.
Enfin, une médaille fut offerte à Mmes Jeanne Fougerolle, Nelly Jehier, Georgina Tunc et à MM. Jacques de Leury et Marcel Normand, pour les féliciter et les remercier d’adhérer à DLF depuis au moins quarante ans, ainsi qu’à notre ami Bernie de Tours pour avoir recruté soixante-deux adhérents en deux ans !
La séance fut levée à midi et demi.
G. M.-V.
Retour haut de page Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •